Porteur de projet, téléchargez le nouveau parcours à l'installation ! Spécial

Une demande très forte a été observée par les services et établissements de l’agriculture pour accompagner de nouveaux porteurs de projets en agriculture. La Direction de l’Agriculture, l’EPEFPA et la CAPL ont décidés ensemble, avec la coordination du ministère de l’Économie verte, d’élaborer un guide pour orienter les nouveaux porteurs de projets dans leurs installations.

Venez découvrir ou redécouvrir la Foire Agricole 2018 de Vaitupa Spécial

La Foire Agricole 2018,

Vous accueille du 27 Septembre au 7 Octobre 2018, de 8h à 17h.
Plus de 300 exposants, de tout archipels sont présents sur Vaitupa pour vous.

Venez nombreux saluer les mois de travail de ces horticulteurs, apiculteurs, agriculteurs, éleveurs, transformateurs, partenaires...

Des conférences, dégustations, classes culinaires...tous les jours sous le chapiteau animation.

Ils sont là pour vous et ils vous attendent.

Venez nombreux!

#Manger Local

UN NOUVEL OUTIL POUR LE MONDE AGRICOLE : LES PETITES ANNONCES DE L’AGRICULTURE Spécial

Ça y’est, c’est en ligne !
Le site de la CAPL vous propose une toute nouvelle rubrique nommée « Les petites annonces de l’Agriculture ».
Vous :
  • cherchez de l’emploi,
  • offrez de l’emploi,
  • cherchez un stagiaire,
  • vendez ou louez du matériel,
  • ou encore vendez ou cherchez à vendre des animaux ou aliments et tout cela dans l’agriculture ?
La rubrique des petites annonces de l’agriculture sur le site www.capl.pf est celle qu’il vous faut !
 
Comment l’utiliser ?
Pour lire les annonces publiées, rendez-vous sur l’onglet en haut à gauche.
Pour publier une annonce en ligne, c’est en haut à droite que vous trouverez la rubrique pour le faire.
C’est donc le moment de vous diriger vers le site www.capl.pf et publier vos annonces sans modération (jusqu’à 3 publications GRATUITES par personne) !
Alors, n’attendez plus ! A vos marques ? prêts ? Publiez !

Soutien au projet d'élevage porcin de Taravao. Spécial

Suite à la publication dans les médias de la création d'un collectif s'insurgeant contre le projet d’installation d’un élevage porcin par la SCEA POLYCULTURES sur le plateau de Taravao, la chambre de l'agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) souhaite apporter publiquement son soutien au projet.

La CAPL est l’établissement consultatif et représentatif des intérêts des professionnels du monde agricole.

L'exploitation agricole concernée, bien connue des agents de la CAPL pour leur professionnalisme et leur grande implication en matière d'élevage bovin, a pris le soin, avant même de démarrer l'étude de ce nouvel élevage, de prendre contact avec notre établissement et les groupements d'éleveurs de porc existants pour présenter son projet.

L’ensemble des acteurs économiques a accueilli favorablement le projet parce qu’il s'inscrit dans une perspective de développement de la filière porcine, garantissant la création d'emplois et d'activités pour notre pays. Ce projet s’inscrit pleinement dans les orientations de développement de l'économie verte de nos filières agricoles du Pays.

La filière porcine est une filière d'élevage importante sur le territoire principalement pour les raisons suivantes:

- C'est une activité économique dont les débouchés existent et sont attendus dans les commerces d'alimentation animale, les usines de transformation ou encore le secteur de la distribution ;

- L’activité économique de l'abattoir de Tahiti (l’unique outil pour le monde agricole) est très dépendante des volumes de porc produits par les élevages porcins ;

- Le lycée agricole qui possède également un élevage porcin et forme nos jeunes polynésiens, voit ces derniers rencontrer des difficultés pour trouver un stage ou un lieu de perfectionnement de leurs connaissances scolaires en matière d'élevage.

Toutefois, malgré son importance réelle dans l'agriculture polynésienne, la filière porcine rencontre de nombreuses difficultés depuis ces dix dernières années:

En 2010 nos 32 élevages des IDV représentaient 121000 têtes pour 1 061 tonnes de viandes porcines produites.

En 2017, nous ne comptons plus que 23 élevages dont 10 seulement arrivent à fournir régulièrement l'abattoir, pour un total de 7 965 têtes et 800 tonnes de viande porcines produites.

Cette diminution importante de l'activité porcine s'explique par l'augmentation des élevages vieillissants et la forte pression de l'urbanisme.

Pourtant le marché de la viande de porc existe bel et bien, nos éleveurs actuels ont des difficultés à fournir l'abattoir à la hauteur de son besoin, et dans les magasins on note une raréfaction de viandes de porc fraîches au détriment des demandes des consommateurs. 

Il est important de savoir que près de 70% de la viande porcine consommée en Polynésie est importée pour pallier au manque de production locale.

Sans détailler les impacts négatifs relatifs aux importations de produits, (empreinte carbone, etc...) nous nous demandons comment contrôler la qualité des élevages des autres territoires de la même manière que nos élevages locaux? En effet, lorsque nous produisons localement, nous pouvons rencontrer le producteur, visiter son élevage et l'accompagner pour garantir au consommateur que sa viande sera de qualité et que le bien être des animaux sera respecté.

Concernant le projet d'élevage du Plateau, l'ensemble des acteurs (publics/privés) sont et seront attentifs aux études en cours et aux travaux le cas échéant.

Le pré projet présenté prend en considération l'impact de l'activité d'élevage et la santé animale, suivant les normes européennes et françaises en la matière.

Nous sommes persuadés qu'un nouvel élevage, à la pointe des exigences sanitaires européennes, permettra de tirer vers le haut la filière, tant en quantité qu'en qualité.

Enfin, nous souhaiterions aborder le sujet des lisiers (déjections des animaux).

L'objectif du Pays, partagé par la CAPL est d'orienter la production locale vers une production en agriculture biologique. Cette dernière, pour ce faire, peut nécessiter des engrais naturels qui amélioreront le sol pour mieux nourrir les plantes.

Il est reconnu qu'un sol, avec une fertilisation en matière organique maîtrisée, permettra de nourrir une plante de manière bien plus efficace que par l'utilisation d'une fertilisation chimique minérale. (Tout en évitant les lessivages dans le sol liés aux surdoses d'engrais azoté...)

Ces déchets d'élevage, matières organiques fertilisantes, si certains les voient comme une source de problème futur, une bonne partie des agriculteurs les voient comme une ressource naturelle locale à grande valeur agronomique.

****

Notre objectif est d'aller vers l'autosuffisance alimentaire.

Même si cet objectif n'est pas envisagé à court terme, nous restons persuadés que nous avons besoins de montrer, par l'augmentation et la création d'activité, que les métiers d'agriculteur et d'éleveur ont leur place dans l'économie du Pays.

Nous voulons tous "Manger Local",

Il faut donc que nos agriculteurs et nos éleveurs puissent "Produire Local"

LE RENDEZ VOUS A NE PAS RATER : PREMIERE EDITION FA'ATI FA'A'APU

La chambre de l'agriculture et de la pêche lagonaire en partenariat avec la mairie de Papara organise la première édition Fa'ati Fa'a'apu dans la commune de Papara. Cet événement permettra de faire découvrir à la population les fa’a’apu polynésiens, de sensibiliser les consommateurs aux méthodes de production des produits agricoles et de promouvoir le métier d’agriculteur. C'est donc le rendez vous du mois à ne pas manquer et ce sera Samedi 21 juillet 2018 au Fa'a'apu de Mme Heia TEINA à Papara, situé à Atimaono dans le chemin des parcs et jardins.

Au programme :

  • Visite du Fa'a'apu à partir de 9h
  • Dégustation de produits locaux et Bio à partir de 11h 

Les billets seront en vente sur place le jour même (voici le lien pour réservez sa place en ligne : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSecxIIdg67vdHl8HE5n4mqQqtyNzvXhrwrBlzRqrBSc7QxJ-g/viewform)

Les tarifs sont de 1000f pour les adultes et de 500f pour les enfants de moins de 12ans. 

Pour plus d'informations retrouvez nous sur le facebook de la CAPL !

Repas 100% Bio du SPG BIOFETIA

Le Dimanche 24 juin 2018, le SPG BIOFETIA organise un ma'a Tahiti Bio au restaurant du musée Gauguin à Papearii.

L'objectif de cet événement est de soutenir la démarche BIO en Polynésie 

Tarifs: 4000F adulte/ 2000F enfants (-12 ans) /Gratuit (0-4 ans).

Billets en vente dans les 3 espaces Millésime (Arue, Papeete, Punaauai) et au local du SPG BIOFETIA (PIRAE route de l'hippodrome au portail de la CAPL)
Bar exclusivement bio. Boissons alcoolisées vente à part. (chèque, espèces).

N'hésitez pas à vous inscrire et découvrir nos produits bio.

Concours de miels organisé par Apis Porinetia

 

Pour la deuxieme année consécutive, l'association des apiculteurs Apis Porinetia organise son concours de miels. Ce dernier se déroulera le samedi 2 juin au Manava Suite Resort Tahiti à partir de 8H45.

Depuis sa création, l’association met un point d’honneur à crédibiliser la production de ses exploitations, en mettant en œuvre des dispositifs contraignants pour nos adhérents, que n’impose pas la règlementation. Il s’agit par exemple, de l’analyse systématique et annuelle des échantillons de miel, dans un laboratoire spécialisé, (le CETAM en Métropole), la tenue de registres d’élevages pour l’aspect sanitaire, et des cahiers de miellerie pour la traçabilité.

Ce concours est aussi l’occasion de retrouver les nectars de la ruche. Sur une surface grande comme l’Europe, chaque miel apporte sa différence, parle de sa terre, des abeilles et des apiculteurs. Tous sont différents et apportent leurs signatures organoleptiques . 

L’analyse dite « sensorielle » des miels débutera à 09h00 et consistera en l’examen d’une dizaine de miels jugés individuellement. Les résultats chiffrés permettront de déterminer les 3 lauréats, après discussion entre les membres composant le jury (chefs cuisinier, qualiticiens, responsables de la filiere apicole...) .

Nos félicitations à cette initiative, qui démontre encore une fois que la filière professionnelle apicole est une filière active de notre Fenua. 

 

SEMINAIRES DE L’AGRICULTURE ET DE LA PECHE LAGONAIRE 2018 Spécial

La Chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) souhaite renforcer l'efficacité de sa mission d'accompagnement auprès des professionnels du secteur primaire.

Pour l'année 2018 il sera réalisé, par archipel, un seminaire d'une journée complète, regroupant près d'une centaine d'agriculteurs et de pêcheurs lagonaires de la zone qui sont détenteurs d'une carte « CAPL ». Seront également invités à chaque séminaire, les distributeurs-grossistes polynésiens, les armateurs de la zone, un agent de la direction de l'agriculture, de la direction des ressources marines et de l’huilerie de Tahiti, ainsi que les maires des communes de l'archipel concerné.

 

Aussi, la Chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire sera accompagnée pour ce projet par la société SYNERGENCE COMMUNICATION qui se chargera de la logistique et de l'organisation générale des séminaires. Une traduction simultanée en tahitien sera réalisée pour faciliter les présentations et permettre aux participants de s'exprimer.

La programmation des séminaires est la suivante :

 

- Nuku-Hiva le mercredi 06 juin 2018 ;

- Huahine le mercredi 27 juin 2018 ;

- Rimatara le mardi 24 juillet 2018 ;

- Rangiroa le mercredi 29 août 2018 ;

- Taravao le mercredi 05 septembre 2018.

 

Les deux thématiques suivantes seront développées pour sensibiliser les acteurs du secteur privée :

- La situation du marché agricole polynésien (statistiques, conférence agricole,...)

- L’intérêt de travailler ensemble (fonctionnement, avantages et inconvénients des coopératives, identification des leaders agricoles, charte d'engagement ...)

A l’issu de ces présentations, des professionnels sélectionnés en amont (coopératives, transformateurs, grossistes) seront invités à partager leurs expériences, développer les difficultés rencontrées et les besoins de leur activité. S’en suivra un débatla parole sera donnée aux professionnels.

Le classement par thématique des idées émises durant le débat servira à alimenter les ateliers participatifs de l’après-midi autour de la production et de la commercalisation.

Par groupe d’une dizaine de participants, ces thématiques seront développées par les professionnels afin de pouvoir identifier et/ou proposer des solutions et projets sur lesquels travailler.

Les contenus des interventions et des ateliers seront adaptés selon les caractéristiques des archipels, par exemple la pêche lagonaire et la cocoteraie seront mis en exergue lors du séminaire de l’archipel des Tuamotu.

Les différents séminaires permettront également aux producteurs des îles d'être sensibilisés et/ou d'adhérer à la charte d'engagement des bonnes pratiques relatives à la distribution des produits locaux.

Cette charte, partie intégrante de la campagne « Manger Local », a été rédigée par la CAPL et compte à ce jour une trentaine d’adhésions de producteurs, distributeurs et association de consommateurs. Elle a pour objectif d'améliorer la distribution des produits locaux dans le circuit formel et de renforcer la coopération interprofessionnelle entre les producteurs et les distributeurs polynésiens.

Enfin, à la fin de chaque séminaire, un formulaire anonyme, sera à compléter par chaque participant pour obtenir le recensement de leur besoin, leur avis sur des actions futures de la CAPL et un retour sur l'organisation et le contenu de la journée.

L'objectif final souhaité par la CAPL est l’identification des faiblesses en terme de production et de distribution des produits agricoles et de pêche lagonaire, l’identification des faiblesses en terme d’organisation des producteurs pour la commercialisation et le recensement des solutions pour améliorer l’efficacité du mouvement coopératif.

 

2nde édition du carrefour de l’emploi Spécial

La Chambre de l'agriculture et de la pêche lagonaire est partenaire de la 2nde édition du carrefour de l’emploi organisée par la Mairie de Punaauia, qui se tiendra le Jeudi 31 mai 2018 de 9h à 16h.

Lors de cet évènement vous trouverez de nombreux professionnels qui pourront vous accompagner dans vos démarches liées à la recherche d'emploi : Demarches administratives, simulations d'entretien d'embauche, rédaction d'un curriculum-vitae, rencontres avec des chefs d'entreprises,...

L'évenement est pour tous, que vous soyez à la recherche d'un emploi, patentés ou que vous envisagiez un projet professionnel.

Le stand de la CAPL sera situé au rez de chaussée de l’hôtel de Ville, au sein de l’espace « Entreprendre ».

Venez nombreux !!!

Des intrants BIO exonérés de droits et taxes à l'importation Spécial

Une bonne nouvelle pour l'agriculture biologique du fenua:

Un arrete en conseil des ministres vient de valider une liste d'intrants bio qui seront exonérés à partir du 1er Juin 2018 de droits et taxes à l'importation. 

L'objectif principal de cette mesure est de limiter le coût de production en baissant le prix des intrants et ainsi favoriser le developpement de l'agriculture biologique. 

 

Voici la liste des produits concernés:

 

- Les Semences de légumes (certifiées bio ou non traitées)

- Les amendements calcaire 

- Le potassium minéral

- Le phosphate ferrique (anti limace naturel)

- L'huile de neem (insecticide)

- Le Bacillus thuringiensis (insecticide)

- L'Huile d'orange douce (insecticide)

- Le Spinosad (insecticide)

- Le Savon noir (insecticide)

- Le Bacillus subtilis (fongicide)

- Les Sels de cuivre (fongicide)

- Le Soufre (fongicide)

- Les Attractifs pour pièges à insectes

- Les Pièges à charancon

- Les Pièges à insectes colorés 

- Les Pièges à insectes collants

- Les Filets anti oiseaux (maille> 19mm)

- Le Film de paillage biodegradable (degradation <12 mois)

- La Toile tissée ou synthétique contre les mauvaises herbes

 

Pour bénéficier de cette exonération, rapprochez vous de la Direction de l'agriculture

La journée du miel et des abeilles à Raiatea

La journée du miel et des abeilles est devenue un évènement apicole incontournable de Polynésie

Lors de cet évènement, les apiculteurs ont l'opportunité d’informer et de sensibiliser les pouvoirs publics, les médias et l’ensemble de la population à la prise de mesures concrètes pour la protection de l’abeille et le développement de l’apiculture en Polynésie et plus particulièrement à Raiatea et Tahaa.

 Beaucoup plus qu’un simple événement gustatif, il sera la rencontre de valeurs auxquelles chacun d’entre nous adhère. Diversité et environnement favorable sont les atouts maîtres de cette filière, associant esprit éco citoyen, protection de la biodiversité de notre « fenua » et promotion de la santé. Cette journée se veut d’être éducative, de socialisation et d’apprentissage des règles de vie en harmonie avec la nature et avec les autres.

 

OBJECTIFS PRINCIPAUX DE LA JOURNEE: 

  • Mettre en avant l’existence d'une filière apicole organisée de Raiatea et Tahaa.

Distribution de matériel et produit pour le développement de la filière apicole ;

Exposition des outils nécessaires au traitement du miel ;

 

  • Faire connaitre les produits de la ruche du producteu au consommateur ainsi que ses biens-fait.

Vente des produits issue de la ruche ;

Vente de produits transformés ;

 

  • Permettre une analyse qualitative et sensorielle du miel par le grand public.

Quizz du miel (identifier les appréciations des consommateurs) ;

Rapport entre le miel et le sirop de glucose (cf travaux des élèves de 1°S du LUT) ;

 

  • Sensibiliser notre jeunesse sur l’environnement de l’abeille et de la flore.

Renseigner le public sur les biens faits du miel pour l’homme et son environnement ;

Eduquer nos enfants sur l’avenir de nos abeilles.

Atelier de découverte ;

Quizz de l’abeille ;

Description morphologique ;

Mot mélé ;

Sentinelle de la nature ;

Panneau de la flore mellifère ;

 

Quelques infos sur la filière des ISLV:  

Nb total de ruches aux islv = 1457 dont 798 (Raiatea) et 328 (Tahaa) ;

Nb total de rucher aux islv = 222 dont 111 (Raiatea) et 49 (Tahaa) ;

Nombre d’apiculteurs aux islv = 95 dont 52 (Raiatea) et 25 (Tahaa).

 

Les quotas d'importation en fruits et légumes du mois de Mai et Juin 2018 Spécial

Sous la présidence du Ministère de l’économie et du Ministère de l’agriculture et en partenariat avec les services administratifs concernés (chambre d'agriculture, direction des affaires économiques, direction de l'agriculture , …), les importateurs, distributeurs, et les producteurs locaux, des commissions sont mises en place mensuellement pour définir des quotas d'importation en fruits et legumes afin de compenser l'absence de tout ou partie d'une production locale (mauvaise saison, pénurie...).

La mise sous quotas permet d’assurer le développement de la production locale et sa commercialisation.

Lors de chacune des commissions il est proposé, notamment :

  • le niveau de la production locale estimée pour le mois (evalué lors d'enquète terrain par les agents de la CAPL ;
  • le prix des fruits et legumes retrouvés dans les magasins ;
  • les besoins des consommateurs ;
  • les quotas susceptibles d’être accordés.

 

Vous trouverez en pièce jointe à télécharger les quotas autorisés pour le mois de mai et juin 2018.

Avis aux producteurs de fruits de Tahiti et Moorea

Le syndicat des producteurs de fruits se réunira pour son assemblée générale le Mardi 24 avril à 9h dans les locaux de la CAPL (route de l'hippodrome) et invite tous les producteurs de fruits de Tahiti et Moorea à y participer.
L'ordre du jour sera :
- Bilan moral
- Bilan financier
- Contexte actuel: difficultés de commercialisation et distribution des produits, charte d’engagement proposée par la CAPL...
- Renouvellement du bureau.
- Questions diverses
 
Pour rappel: Un syndicat est un groupement de personnes physiques ou morales qui agit pour la défense ou la gestion des intérêts communs.
 

Une charte pour améliorer la distribution des produits locaux Spécial

La charte d’engagement pour de bonnes pratiques relatives à la distribution des produits locaux issus de l’agriculture a vu le jour aujourd'hui. Les premiers signataires se sont engagés à respecter les principes de la charte.
L’objet de cette démarche engagée est d'améliorer la distribution des produits locaux dans le circuit formel et de renforcer la coopération interprofessionnelle entre les producteurs et les distributeurs polynésiens dans l’intérêt du consommateur polynésien. Les principes retenus rappellent la richesse du terroir polynésien en quantité, en qualité et en diversité tout en travaillant sur la transparence en terme de production et de distribution.
S'abonner à ce flux RSS

Suivez-nous !