​Ouverture d’un nouveau point de vente de fruits et légumes locaux à Papeete Spécial


            La chambre de l'agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) a le plaisir de vous informer qu’un nouveau point de vente de fruits et légumes locaux vient d’ouvrir ses portes aujourd’hui à PAPEETE en face du cinéma « Le MAJESTIC ».
 
            A l’initiative de la coopérative LOCAL FARMS et de l’agriculteur Kevin LIN, ce nouveau point de vente mets l’accent sur le contact direct entre le producteur et le consommateur et sur l’exigence de fraicheur que la coopérative impose à ses membres.
 
            Ouvert pour son premier mois de démarrage du lundi au vendredi de 7h00 à 16H00 et le samedi de 7h00 à 13h00, le point de vente a vocation à devenir un site de référence pour les amoureux des produits locaux.
 
            Nous vous conseillons de venir avec votre propre panier, toutefois, pour les moins préparés, des sacs biodégradables vous seront proposés à la vente sur place.
            A noter qu’une zone de parking annexée au point de vente est prévue et réservée pour les consommateurs.
 
            Kevin LIN, petit fils d’un agriculteur renommé de notre Fenua, n’a que 26 ans et déjà 5 ans en tant que chef d’entreprise. Il est le producteur de Mataiea à l’origine du projet.
           
            Il a souhaité créer cette espace de vente de proximité, car comme beaucoup de jeunes agriculteurs qui démarrent, il a rencontré des difficulté pour écouler ces produis dans la grande distribution.
           
            Il a également souhaité qu’en période de surproduction, le consommateur puisse bénéficier de tarifs adaptés et avantageux de la bonne saison. Pour lui, un lieu de vente coopératif permettra de faire valoir des prix concurrentiel sur le marché, pour le plus grand bonheur des consommateurs.
 
            La coopérative ouvre bien entendu ses portes à de nouveaux fournisseurs.  Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter la coopérative LOCAL FARMS au 87759189
 
 

Zoom sur la filière fleur Spécial


Depuis novembre 2018, la Direction de l’agriculture, la chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire et les professionnels horticulteurs ont décidé, ensemble, de se réunir de manière plus fréquente (environ tout les deux mois) pour discuter des problématiques liées à la filière horticole.

Des premières thématiques ont été identifiées : la biosécurité, les aspect économiques de la filière, la formation, les problèmes phytopathologiques…

Invité du jour, Mr Rudolph PUTOA, responsable du département « Protection des végétaux » de la direction de la biosécurité, a présenté l’ensemble des réglementations pour permettre l’importation, en toute sécurité, des fleurs et des feuillages en Polynésie française.
Importer des nouvelles variétés permet aux horticulteurs locaux de proposer aux clients une offre diversifiée dans le but de pérenniser leurs activités. Mais cette importation doit se faire en respectant certaines règles afin d’éviter tout problème au niveau environnemental.

Les professionnels sont invités à de réfléchir aux évolutions possibles de la réglementation actuelle, sur la dématérialisation des demandes d’autorisation, la création de veille sanitaire, la réévaluation du coût et du modèle des permis d’importation.
La prochaine réunion interprofessionnelle est prévue en mars et portera sur les dispositifs d’aide existants ou à créer pour le développement de la filière horticole locale.

Pour plus d’informations sur la réglementation existante pour importer des variétés de fleurs en Polynésie française, vous pouvez vous rendre sur le site de la direction de la Biosecurité : http://www.biosecurite.gov.pf qui regroupe l’ensemble des informations sur les permis d’importation et les certificats phytosanitaires obligatoires.
 

Les maraîchers polynésiens mobilisés pour développer des méthodes de lutte alternatives. Spécial

Les grands exploitants maraîchers de Tahiti se sont réunis aujourd’hui pour participer à une réunion organisée par la direction de l’agriculture en collaboration avec la chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire.
L’objet de la réunion portait sur « LES METHODES DE LUTTE ALTERNATIVES »
 
En effet, il existe de nombreuses méthodes de lutte alternatives aux produits chimiques contre les ravageurs de cultures.
L’idée de cette réunion était de cibler, ensemble, les axes de travail en terme de recherche agronomique et d’essais terrains pour définir des méthodes efficaces, pérennes et utilisables pour tous.
 
L’utilisation d’auxiliaires de culture (« bons » insectes introduits volontairement dans l’exploitation pour tuer les ravageurs), de biopesticides (à base d’extrait de plantes, de microorganismes), de phéromones, la mise en place de formations spécifiques… sont autant de sujets qui furent abordés dans les détails pour connaître ce qui a été fait dans le passé et ce qui pourrait être fait rapidement.
 
Cette première réunion  a démontré  la volonté de tous de travailler ensemble et vers la même direction, malgré la concurrence professionnelle existante, pour proposer aux consommateurs des produits de qualité issus d’une agriculture raisonnée.
 
Des réunions régulières seront organisées durant toute l’année afin de suivre aux mieux les avancées sur le sujet.
 

Le marché du terroir de Punaauia, 1 décembre 2018

L'Edition spéciale « Noël », Le Marché du terroir « Hotu Umu no Punaauia » du Samedi 1 er décembre 2018, marque le début du calendrier des festivités de la commune de Punaauia. 

 

En partenariat avec la Chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire, ce marché prend place dans les jardins de l'hôtel de Ville depuis maintenant 10 mois et est devenu LE rendez-vous, mensuel des producteurs, des agrotransformateurs et des administrés de la ville dePunaauia. 



Ce marché, ce sont des produits locaux, frais, de qualité et sains ; mais aussi

des hommes et des femmes qui ont choisi de valoriser le fruit de leur travail.



Cette édition spéciale « Noël » propose de nombreuses activités et surprises, et les mots « partage », « convivialité » et « solidarité » qui caractériseront cette journée du 1 er décembre.

Au programme :

 

*6h00  : Ouverture du Marché du terroir « Hotu Umu no Punaauia » en présence des élus de la commune de Punaauia

 

*9h00  : Découverte et dégustation de recettes de cuisine pour un Noël local, gourmand

et chic avec notre chef pâtissière Maheata BANNER

 

*10h00 : Découverte et dégustation de produits locaux revisités avec Nathalie CONVERT

de la Compagnie Agricole Polynésienne

 

*11h00 : Dégustation populaire de Ma’a Tahiti offerte par le Maire de la commune de Punaauia Simplicio LISSANT

 

Le tout orchestré par une ambiance musicale « kaina » !

 

Plus de 50 exposants vous attendront dans les jardins de la Mairie de Punaauia.

Peut-être que le cadeau de Noël que vous cherchez s’y trouve ? Venez nombreux !

BULLETIN DE STATISTIQUES AGRICOLES 2016 Spécial

Le bulletin de statistiques agricoles est réalisé par le Service du Développement Rural.

Il représente les principales données suivantes :
- les productions agricoles commercialisées de l’ensemble des îles et archipels de la Polynésie française,
- les exportations des produits agricoles locaux,
- et les importations des produits agricoles, des intrants et matériels à usage agricole.

La production agricole commercialisée correspond aux tonnages de productions agricoles récoltées et commercialisées dans les circuits formels, lesquels sont présentés par île de production.

Circuits formels : vente dans les grandes surfaces, supérettes, magasins, marchés municipaux, grossistes, collectivités, hôtels, agriculteurs …

La production agricole commercialisée ne prend pas en compte les tonnages de production commercialisés dans les circuits informels et ceux auto-consommés.

Circuits informels : ventes bord de route, ventes directes aux particuliers… 

Le FA'ATI FA'A'APU de Taravao, samedi 10 novembre 2018

FA'ATI FA'A'APU de Taravao, samedi 10 novembre 2018

La Chambre de l'agriculture et de la pêche lagonaire en partenariat avec la Mairie de Afaahiti-Taravao, organisent sa deuxième visite "d'une exploitation agricole", samedi 10 Novembre 2018 de 8h30 à 12h ou de 10h30 à 14h à taravao. Deux exploitations, bovine et maraîchère hors sol seront à l'honneur.

Idéale pour une activité familiale, la découverte du fa'a'apu, sera suivie d'une dégustation de produits locaux ou directement de cette exploitation. Une petite cotisation de 1000 francs pour les adultes et de 500 francs pour les moins de 12 ans, seront demandées aux visiteurs. Elles seront à verser le jour même, à la Mairie de Afaahiti-Taravao.

Important: N'oubliez pas d'apporter: bouteille d'eau, chaussures adaptées, chapeau, parapluie.

Rendez-vous à 8h30 ou 10h30, à la Mairie de afaahiti, pour un tour vers la découverte des FA'A'APU.

Contact : Tel: 40.50.26.90

Si vous participez à notre événement, merci de compléter les informations dans le formulaire d'inscription en ligne.
Votre inscription doit être faite au moins six (6) jours avant l'événement via le lien suivant:

http://www.123formbuilder.com/form-4353555/formulaire-d-inscription-a-un-evenement-en-ligne?fbclid=IwAR22mwoYwLV5ggqm178avXZFDIx3H6kRuXCaNmqcovsPJ-ApLSiSKn24hOc

Le concours général agricole, se tiendra du 23 février au 3 mars 2019 Spécial

Le Salon international de l'agriculture qui se tiendra du 23 février au 3 mars 2019 accueillera comme chaque année le concours général agricole. 

Depuis sa création, le Concours Général Agricole récompense et valorise les meilleurs produits du terroir français en décernant chaque année, des médailles d’or, d’argent ou de bronze. Il encourage les producteurs, soutient leur développement économique, contribue à la formation des futurs professionnels et fournit aux consommateurs des repères pour les aider dans leur choix.

Le concours concerne les produits suivants: VANILLES, BIERES, JUS DE FRUITS, CONFITURES, MIELS, RHUMS ET PUNCH…Et bien d’autres catégories.

Si vous souhaitez vous inscrire, ou obtenir plus d’informations, vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous.

https://www.concours-general-agricole.fr/concours-2019-128eme-edition/comment-participer/sinscrire-au-concours-des-produits/#tarifs-dates


ATTENTION: les produits devront respecter les normes européenne, notamment concernant l’étiquetage, la taille du contenant et la qualité du produit.
La CAPL devra valider le produit avant tout envoi.
La clôture de certains produits se fera le 18 novembre.

N’hésitez pas à nous contacter directement afin d’obtenir plus d’informations.

Porteur de projet, téléchargez le nouveau parcours à l'installation ! Spécial

Une demande très forte a été observée par les services et établissements de l’agriculture pour accompagner de nouveaux porteurs de projets en agriculture. La Direction de l’Agriculture, l’EPEFPA et la CAPL ont décidés ensemble, avec la coordination du ministère de l’Économie verte, d’élaborer un guide pour orienter les nouveaux porteurs de projets dans leurs installations.

LE RENDEZ VOUS A NE PAS RATER : PREMIERE EDITION FA'ATI FA'A'APU

La chambre de l'agriculture et de la pêche lagonaire en partenariat avec la mairie de Papara organise la première édition Fa'ati Fa'a'apu dans la commune de Papara. Cet événement permettra de faire découvrir à la population les fa’a’apu polynésiens, de sensibiliser les consommateurs aux méthodes de production des produits agricoles et de promouvoir le métier d’agriculteur. C'est donc le rendez vous du mois à ne pas manquer et ce sera Samedi 21 juillet 2018 au Fa'a'apu de Mme Heia TEINA à Papara, situé à Atimaono dans le chemin des parcs et jardins.

Au programme :

  • Visite du Fa'a'apu à partir de 9h
  • Dégustation de produits locaux et Bio à partir de 11h 

Les billets seront en vente sur place le jour même (voici le lien pour réservez sa place en ligne : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSecxIIdg67vdHl8HE5n4mqQqtyNzvXhrwrBlzRqrBSc7QxJ-g/viewform)

Les tarifs sont de 1000f pour les adultes et de 500f pour les enfants de moins de 12ans. 

Pour plus d'informations retrouvez nous sur le facebook de la CAPL !

Repas 100% Bio du SPG BIOFETIA

Le Dimanche 24 juin 2018, le SPG BIOFETIA organise un ma'a Tahiti Bio au restaurant du musée Gauguin à Papearii.

L'objectif de cet événement est de soutenir la démarche BIO en Polynésie 

Tarifs: 4000F adulte/ 2000F enfants (-12 ans) /Gratuit (0-4 ans).

Billets en vente dans les 3 espaces Millésime (Arue, Papeete, Punaauai) et au local du SPG BIOFETIA (PIRAE route de l'hippodrome au portail de la CAPL)
Bar exclusivement bio. Boissons alcoolisées vente à part. (chèque, espèces).

N'hésitez pas à vous inscrire et découvrir nos produits bio.

SEMINAIRES DE L’AGRICULTURE ET DE LA PECHE LAGONAIRE 2018 Spécial

La Chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) souhaite renforcer l'efficacité de sa mission d'accompagnement auprès des professionnels du secteur primaire.

Pour l'année 2018 il sera réalisé, par archipel, un seminaire d'une journée complète, regroupant près d'une centaine d'agriculteurs et de pêcheurs lagonaires de la zone qui sont détenteurs d'une carte « CAPL ». Seront également invités à chaque séminaire, les distributeurs-grossistes polynésiens, les armateurs de la zone, un agent de la direction de l'agriculture, de la direction des ressources marines et de l’huilerie de Tahiti, ainsi que les maires des communes de l'archipel concerné.

 

Aussi, la Chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire sera accompagnée pour ce projet par la société SYNERGENCE COMMUNICATION qui se chargera de la logistique et de l'organisation générale des séminaires. Une traduction simultanée en tahitien sera réalisée pour faciliter les présentations et permettre aux participants de s'exprimer.

La programmation des séminaires est la suivante :

 

- Nuku-Hiva le mercredi 06 juin 2018 ;

- Huahine le mercredi 27 juin 2018 ;

- Rimatara le mardi 24 juillet 2018 ;

- Rangiroa le mercredi 29 août 2018 ;

- Taravao le mercredi 05 septembre 2018.

 

Les deux thématiques suivantes seront développées pour sensibiliser les acteurs du secteur privée :

- La situation du marché agricole polynésien (statistiques, conférence agricole,...)

- L’intérêt de travailler ensemble (fonctionnement, avantages et inconvénients des coopératives, identification des leaders agricoles, charte d'engagement ...)

A l’issu de ces présentations, des professionnels sélectionnés en amont (coopératives, transformateurs, grossistes) seront invités à partager leurs expériences, développer les difficultés rencontrées et les besoins de leur activité. S’en suivra un débatla parole sera donnée aux professionnels.

Le classement par thématique des idées émises durant le débat servira à alimenter les ateliers participatifs de l’après-midi autour de la production et de la commercalisation.

Par groupe d’une dizaine de participants, ces thématiques seront développées par les professionnels afin de pouvoir identifier et/ou proposer des solutions et projets sur lesquels travailler.

Les contenus des interventions et des ateliers seront adaptés selon les caractéristiques des archipels, par exemple la pêche lagonaire et la cocoteraie seront mis en exergue lors du séminaire de l’archipel des Tuamotu.

Les différents séminaires permettront également aux producteurs des îles d'être sensibilisés et/ou d'adhérer à la charte d'engagement des bonnes pratiques relatives à la distribution des produits locaux.

Cette charte, partie intégrante de la campagne « Manger Local », a été rédigée par la CAPL et compte à ce jour une trentaine d’adhésions de producteurs, distributeurs et association de consommateurs. Elle a pour objectif d'améliorer la distribution des produits locaux dans le circuit formel et de renforcer la coopération interprofessionnelle entre les producteurs et les distributeurs polynésiens.

Enfin, à la fin de chaque séminaire, un formulaire anonyme, sera à compléter par chaque participant pour obtenir le recensement de leur besoin, leur avis sur des actions futures de la CAPL et un retour sur l'organisation et le contenu de la journée.

L'objectif final souhaité par la CAPL est l’identification des faiblesses en terme de production et de distribution des produits agricoles et de pêche lagonaire, l’identification des faiblesses en terme d’organisation des producteurs pour la commercialisation et le recensement des solutions pour améliorer l’efficacité du mouvement coopératif.

 

Des intrants BIO exonérés de droits et taxes à l'importation Spécial

Une bonne nouvelle pour l'agriculture biologique du fenua:

Un arrete en conseil des ministres vient de valider une liste d'intrants bio qui seront exonérés à partir du 1er Juin 2018 de droits et taxes à l'importation. 

L'objectif principal de cette mesure est de limiter le coût de production en baissant le prix des intrants et ainsi favoriser le developpement de l'agriculture biologique. 

 

Voici la liste des produits concernés:

 

- Les Semences de légumes (certifiées bio ou non traitées)

- Les amendements calcaire 

- Le potassium minéral

- Le phosphate ferrique (anti limace naturel)

- L'huile de neem (insecticide)

- Le Bacillus thuringiensis (insecticide)

- L'Huile d'orange douce (insecticide)

- Le Spinosad (insecticide)

- Le Savon noir (insecticide)

- Le Bacillus subtilis (fongicide)

- Les Sels de cuivre (fongicide)

- Le Soufre (fongicide)

- Les Attractifs pour pièges à insectes

- Les Pièges à charancon

- Les Pièges à insectes colorés 

- Les Pièges à insectes collants

- Les Filets anti oiseaux (maille> 19mm)

- Le Film de paillage biodegradable (degradation <12 mois)

- La Toile tissée ou synthétique contre les mauvaises herbes

 

Pour bénéficier de cette exonération, rapprochez vous de la Direction de l'agriculture

Les quotas d'importation en fruits et légumes du mois de Mai et Juin 2018 Spécial

Sous la présidence du Ministère de l’économie et du Ministère de l’agriculture et en partenariat avec les services administratifs concernés (chambre d'agriculture, direction des affaires économiques, direction de l'agriculture , …), les importateurs, distributeurs, et les producteurs locaux, des commissions sont mises en place mensuellement pour définir des quotas d'importation en fruits et legumes afin de compenser l'absence de tout ou partie d'une production locale (mauvaise saison, pénurie...).

La mise sous quotas permet d’assurer le développement de la production locale et sa commercialisation.

Lors de chacune des commissions il est proposé, notamment :

  • le niveau de la production locale estimée pour le mois (evalué lors d'enquète terrain par les agents de la CAPL ;
  • le prix des fruits et legumes retrouvés dans les magasins ;
  • les besoins des consommateurs ;
  • les quotas susceptibles d’être accordés.

 

Vous trouverez en pièce jointe à télécharger les quotas autorisés pour le mois de mai et juin 2018.

La campagne d'analyses de résidus de pesticides

Le ministre du Développement des ressources primaires, Tearii Alpha, accompagné du directeur de l’agriculture, Philippe Couraud, et du chef de cellule de recherche, innovation et de valorisation, Maurice Wong, a présenté, mardi, les résultats des campagnes d’analyses des résidus de pesticides dans les fruits et légumes, locaux et importés, réalisées par la Direction de l’Agriculture (DAG), dans son centre de recherche agronomique de Papara.

S'abonner à ce flux RSS

Suivez-nous !